< Anhörung zum Bericht „Zukunft der gymnasialen Maturität“
21.06.2019

Audition du rapport « Avenir de la maturité gymnasiale »


La Société Suisse des Professeurs de l’Enseignement Secondaire (SSPES) remercie la CDIP, le SEFRI et le groupe de pilotage pour ce rapport soigné et équilibré qui constitue une base solide pour les futurs travaux. Elle apprécie particulièrement le fait que les cercles intéressés aient été impliqués dans ce processus dès le début.
La SSPES est globalement d’accord avec le contenu et la ligne directrice de ce rapport, et considère les domaines d’action définis comme justifiés. Les points présentés dans ce rapport concordent avec les revendications de la SSPES au sujet d’une possible révision du RRM (cf. sa prise de position, mars 2019) et du PEC (cf. sa prise de position, septembre 2018).
Les principales revendications de la SSPES, telles que présentées dans ses prises de position, sont les suivantes :

  • L’article 5 du RRM doit, pour l’essentiel, être maintenu et utilisé comme référence.
  • Le PEC doit être révisé de manière différenciée et en tenant compte d’une possible révision du RRM.
  • Le canon des disciplines, le choix des options, la pondération et la répartition des pourcentages alloués aux diverses disciplines ainsi que les critères de réussite doivent faire l’objet d’une réflexion coordonnée.
  • La liberté d’enseignement et la possibilité d’innover doivent impérativement être garanties.
  • L’autonomie des cantons et des établissements, qui a fait ses preuves, doit être préservée.
  • Tous les cercles intéressés doivent être impliqués dans le processus de révision.
  • Des ressources suffisantes (temps et moyens financiers) doivent être mises à disposition.

 

Réponse complète