< USA - Wachsende Bildungskritik
05.01.2019

Etats-Unis – la formation sous les feux de la critique


Selon les résultats d’une enquête publiée dans le Washington Post, 58% des Républicains estiment que les collèges et universités nuisent au développement du pays, seuls 36% d’entre eux-elles sont d’avis que ces institutions sont utiles. L’idée selon laquelle une formation supérieure n’est plus nécessaire est relayée par de grandes entreprises comme Google ou Apple, qui ne demandent plus de diplôme équivalent à la maturité. Et l’on rappelle à qui veut l’entendre que Bill Gates et Marc Zuckerberg eux-mêmes n’ont pas terminé leurs études. S’agit-il d’un mythe? Quoi qu’il en soit, plus les parents sont riches, plus ils tendent à envoyer leurs enfants au collège (Chetty 2015). Une formation supérieure constitue une garantie de revenu plus élevé – pour les enfants issu-e-s de couches défavorisées également. Cependant, il est vrai qu’un diplôme supérieur ne signifie pas toujours un bon salaire: les enseignant-e-s par exemple gagnent en général 17% de moins que la moyenne (4% de moins il y a vingt ans). Dans le même temps, l’Etat réduisant ses dépenses en matière d’éducation, les dettes des étudiant-e-s augmentent. Pour des études de médecines, il faut désormais compter quelque 250 000 dollars.

 

Strauss, Valerie: Four common lies about higher education. Washington Post. 3.1.2019