deutsch  /  français  /  italiano

Transition Gymnase-Université – deuxième Conférence

Les 2 et 3 septembre 2013 se tenait à l’IDHEAP de Lausanne la deuxième Conférence Transition Gymnase-Université. Son objectif est simple mais essentiel : faire en sorte que le passage du secondaire II vers les Hautes écoles universitaires soit vu par les enseignants et vécu par les élèves comme une continuité plutôt que comme une rupture.

Idée
Programme
, conférenciers et participants
Echo de la presse: "Du gymnase à l'université" - interview de David Wintgens: l'uniscope no 585, 2013

Rapport final et rapport des différentes disciplines

L'avenir du gymnase

De nombreux rapports et études viennent d’être publiés sur la situation des gymnases ; ils analysent leur situation sous des angles différents et parfois contradictoires. A leur lecture, la SSPES ne voit aucune nécessité d’effectuer une réforme des structures par le biais d’une révision totale de l’ORRM. Elle propose en revanche, de nombreuses réformes internes. Certains points bien documentés des quatre études les plus importantes – en particulier EVAMAR II – sont précisément analysés dans une prise de position détaillée.

Le comité central a préparé deux documents :

ETH (2009)

Mandatée par l’ETH Zurich, il s’agit d’une comparaison entre les notes de maturité et les notes obtenues lors des premiers examens à l’ETH. L’étude révèle une étroite corrélation entre les deux, ce qui ne peut que réjouir les gymnases. – La SSPES apprécie un feedback bien documenté de la part des universités, du moment que les limites sont clairement présentées et suffisamment claires pour tous les non-professionnels. Elle attend, dans des délais raisonnables, de semblables analyses de la part d’autres secteurs d’études, par exemple des facultés de médecine ou des Hautes Ecoles Pédagogiques. La SSPES demande que les données des établissements soient mises à disposition des gymnases, mais s’oppose à toute forme de « ranking ».

Article dans le GH 01/2009 (en allemand)